Activités mentales au CP et au CE1

 

A.    Que sont les activités numériques mentales réfléchies ?

 

Le but recherché est de conduire les élèves à pratiquer des activités mathématiques qui ne se résument pas principalement à une expression écrite. Ils doivent faire appel d’abord à leurs connaissances, leurs représentations et leurs images mentales, puis faire fonctionner certains mécanismes mentaux.

 

Plus précisément, il s’agit d’inciter les élèves à avoir une plus grande familiarité avec les nombres. Par exemple : réciter les nombres de deux en deux à partir de 1 ; trouver le plus grand de deux nombres ; calculer des presque doubles. Ces activités essentiellement mentales relèvent de ce qu’on appelle le calcul mental réfléchi. Cependant, les élèves peuvent faire appel, à certaines occasions, au matériel numérique mis à leur disposition (bande numérique, compteur, cartes à points).

 

B. Comment faire ?

 

Une activité numérique mentale réfléchie a les caractéristiques suivantes : elle est ritualisée, fréquente et d’une durée courte.

·        C’est une activité ritualisée. A quelques variantes près, sa forme est toujours la même et ne dépend pas du contenu proposé. Elle se découpe en trois étapes :

1ère étape : l’élève écoute la consigne orale de l’enseignant.

2ème étape : l’élève réfléchit « dans sa tête ». Il peut s’agir, par exemple, de réaliser un calcul.

3ème étape : l’élève écrit sa réponse sur une feuille ou sur son ardoise.

 

·        C’est une activité fréquente et de courte durée. Une activité numérique mentale réfléchie ne peut pas conduire immédiatement à une réussite parfaite par tous les élèves. Il va de soi que, au-delà de la maîtrise nécessaire des connaissances numériques utilisées, un entraînement de l’élève est obligatoire. Il importe donc qu’une activité numérique mentale réfléchie soit reproduite plusieurs fois.

A chaque fois, la durée prévue doit être brève car cela demande aux élèves un grand effort d’attention. Une dizaine de minutes est suffisante, généralement au début de la séance de Mathématiques pour mener ce travail. A la suite de l’activité de l’élève, ritualisée sous la forme exposée précédemment, une phase d’échanges sur les méthodes utilisées, de justification des réponses ou de compréhension et de correction des erreurs, est indispensable.

 

Si cela se révèle nécessaire, l’enseignant pourra prévoir d’autres séances  complémentaires, aux moments qu’il jugera opportuns dans la journée ou dans la semaine.

 

C. Quelles activités ?

 

Les activités proposées ci-après présentent une programmation sur l’année, pour les deux niveaux de CP et de CE1. Il va de soi qu’elles doivent être adaptées à chaque classe. 

 

CP

 

Activité 1

Dire un nombre de 1 à 6 (par exemple « six »). Demander à chaque élève de l’écrire en chiffres sur son ardoise. Recommencer plusieurs fois. Les élèves peuvent utiliser leur bande numérique.

Activité 2

Reprendre l’activité 1 avec des nombres de 1 à 10.

Activité 3

Chaque élève dispose d’un jeton placé au début de sa bande numérique (à l’extérieur). Un élève doit avancer sur la bande en posant son jeton sur chaque case et en disant le nombre correspondant à voix haute. Les autres élèves font la même chose silencieusement.

On recommence en avançant le pion de deux en deux cases, à partir de 1 ou de 2.

Activité 4

Reprendre l’activité 3. De plus, demander aux élèves de reculer sur la bande, à partir d’une case donnée (par exemple 10).

 

Activité 5

Les élèves ont leurs cartes à points en carton posées en ordre devant eux. Dire un nombre, par exemple « quatre ». Les élèves doivent rapidement trouver la carte à points correspondante et la montrer.

Activité 6

Dire un nombre inférieur à 10 ou montrer la carte à points correspondante. Demander à chaque élève d’écrire sur son ardoise «son ami de 10 » (c’est-à-dire son complément à 10) ou de montrer la carte à points correspondante. Cela doit se faire rapidement.

Activité 7

Dire un nombre de 0 à 16. Demander à chaque élève de l’ écrire en chiffres sur son ardoise ou sur une feuille (il peut utiliser sa bande numérique) puis de le construire avec ses cartes à points.

Recommencer en demandant de l’écrire en lettres (en utilisant le verso de la bande numérique).

Inversement, écrire un nombre au tableau (en chiffres ou en lettres) et demander à un élève de le nommer.

Activité 8

Par groupes de deux, les élèves ont leurs cartes à points transparentes posées en ordre devant eux, ainsi qu’une table à calcul.

Demander de trouver toutes les cartes qui représentent des doubles .

Donner un nombre (par exemple, 4) et demander de trouver le double de ce nombre en utilisant, si nécessaire, les deux cartes 4 et en les posant sur la table à calcul.

Activité 9

Reprendre l’activité 8 et la prolonger en demandant de calculer les doubles des nombres de 1 à 10

Activité 10

 Écrire deux ou trois nombres (compris entre 0 et 20) dans un ordre quelconque ; par exemple 12, 7, 9. Demander à chaque élève d’écrire le plus grand de ces nombres.

Activité 11

Reprendre l’activité 7, en l’appliquant aux nombres de 0 à 30

Activité 12

Écrire un nombre au tableau (compris entre 0 et 30) ou le dire aux élèves. Ceux-ci doivent alors trouver le nombre qui suit et l’écrire sur leur ardoise. Pour cela, ils peuvent utiliser leur bande numérique ou leur compteur.

Recommencer en demandant de trouver le nombre qui précède.

Activité 13

Demander aux élèves de prendre leurs pièces de monnaie en carton. Dessiner une somme d’argent au tableau (uniquement avec des pièces de 1€ et 2€ ; dans un second temps, on ajoutera un billet de 5€)

Demander de trouver la valeur de cette somme et d’écrire le nombre sur l’ardoise ou sur une feuille.

Inversement, écrire une somme en chiffres et  la faire reconstituer avec des pièces, sans utiliser uniquement des pièces de 1€.

Activité 14

Par groupes de deux, les élèves ont leurs cartes à points transparentes posées en ordre devant eux, ainsi que leur table à calcul.

Ecrire deux nombres au tableau, dont l’un est 10 (par exemple 10 et 8). Demander aux élèves de trouver un troisième nombre pour que la somme des trois soit égale à 20. Les élèves peuvent manipuler leurs cartes à points.

Activité 15

Reprendre l’activité 11, en l’appliquant aux nombres de 0 à 59.

Activité 16

Reprendre l’activité 12 en l’appliquant aux nombres de 0 à 59.

Activité 17

Par groupes de deux, les élèves ont leurs cartes à points transparentes posées en ordre devant eux, ainsi qu’une table à calcul.

· Écrire une somme de deux nombres au tableau (inférieure à la dizaine ; par exemple  4 + 3) et demander aux élèves de la calculer en utilisant leurs cartes et la table à calcul.

· Demander aux élèves de calculer des sommes de deux nombres d’un chiffre qui atteignent ou dépassent la dizaine. Par exemple : 4+7 ; 6+5.

Dans un premier temps, pour poser plus facilement les cartes sur la table à calcul, commencer par un nombre pair.

Activité 18

Écrire au tableau plusieurs sommes de deux nombres d’un chiffre (par exemple 4+4, 7+5, 6+8, …). Demander aux élèves de recopier celles qui donnent un résultat supérieur à 10. Les élèves peuvent utiliser leurs cartes à points.

Activité 19

Demander aux élèves de calculer une somme telle que 3+4 (c’est un presque double) en s’appuyant sur la connaissance des doubles connus : 3 + 3 = 6, donc 3 + 4 = 7

ou 4 + 4 = 8 , donc 3 + 4 = 7.

Activité 20

Reprendre l’activité 7 en l’appliquant aux nombres de 60 à 100.

Activité 21

Dire ou écrire un nombre. Demander aux élèves d’écrire ce nombre plus 10. Recommencer en demandant d’écrire ce nombre moins 10.

Reprendre plusieurs fois cette activité.

Activité 22

Demander aux élèves de calculer des sommes de deux nombres formées d’un nombre de deux chiffres et d’un nombre d’un chiffre, sans atteindre ni dépasser une nouvelle dizaine (par exemple 14 + 3, 34 + 4 ; 61 + 6) Les élèves peuvent utiliser leurs cartes à points.

Activité 23

Demander aux élèves de calculer des sommes de deux nombres formées d’un nombre de deux chiffres et d’un nombre d’un chiffre, en atteignant ou en dépassant une nouvelle dizaine (par exemple 19 + 2, 36 + 6 ; 67 + 5) Les élèves peuvent utiliser leurs cartes à points.

 

 

CE1

 

Activité 1

Dire un nombre de 0 à 30. Demander à chaque élève de l’écrire en chiffres sur son ardoise ou sur une feuille (il peut utiliser sa bande numérique) puis de le construire avec ses cartes à points.

Recommencer en demandant de l’écrire en lettres.

Inversement, écrire un nombre au tableau (en chiffres ou en lettres) et demander à un élève de le nommer

Activité 2

Dire un nombre de 0 à 60. Demander à chaque élève de l’écrire en chiffres sur son ardoise ou sur une feuille puis de le construire avec ses cartes à points.

Recommencer en demandant de l’écrire en lettres.

Inversement, écrire un nombre au tableau (en chiffres ou en lettres) et demander à un élève de le nommer

Activité 3

Dire un nombre inférieur à 10 ou montrer la carte à points correspondante. Demander à chaque élève d’écrire sur son ardoise «son ami de 10 » (c’est-à-dire son complément à 10) ou de montrer la carte à points correspondante. Cela doit se faire rapidement. Progressivement, on n’utilise plus les cartes à points.

Activité 4

Demander de trouver toutes les cartes à points (de 1 à 10) qui représentent des doubles .

Donner un nombre (par exemple, 4) et demander de trouver le double de ce nombre.

Activité 5

Reprendre l’activité 2 avec des nombres de 60 à 79.

Activité 6

Reprendre l’activité 2 avec des nombres de 80 à 99.

Activité 7

Demander aux élèves de calculer une somme telles que 5+6 (c’est un presque double) en s’appuyant sur la connaissance des doubles connus : 5 + 5 = 10, donc 5 + 6 = 11

ou 6 + 6 = 12 , donc 5 + 6 = 11.

Activité 8

Écrire une somme de deux nombres au tableau (inférieure à la dizaine ; par exemple  4 + 3) et demander aux élèves de la calculer.

Demander aux élèves de calculer des sommes de deux nombres d’un chiffre qui atteignent ou dépassent la dizaine. Par exemple : 4+7 ; 6+5.

Activité 9

Demander aux élèves de calculer des sommes de deux nombres formées d’un nombre de deux chiffres et d’un nombre d’un chiffre, en atteignant ou en dépassant une nouvelle dizaine (par exemple 19 + 2, 36 + 6 ; 67 + 5). Les élèves peuvent utiliser leurs cartes à points.

Activité 10

Dire ou écrire un nombre. Demander aux élèves d’écrire ce nombre plus 10.

Reprendre l’activité en demandant d’ajouter 20, 30, 40,…

Activité 11

Reprendre l’activité 2, en l’appliquant aux nombres de 0 à 200.

Activité 12

Reprendre l’activité 2, en l’appliquant aux nombres de 0 à 500.    

Activité 13

Dire un nombre inférieur à 100 qui est un nombre entier de dizaines (par exemple 40). Demander à chaque élève d’écrire sur son ardoise son complément à 100.  Cela doit se faire rapidement.

Activité 14

Écrire deux ou trois nombres (compris entre 0 et 100) dans un ordre quelconque ; par exemple 52, 27, 89. Demander à chaque élève d’écrire le plus grand de ces nombres.

Activité 15

Reprendre l’activité 14, en l’appliquant à trois ou quatre nombres.

Activité 16

Faire réciter la table de 2 (1 fois 2, 2 fois 2, 3 fois 2,…)

Activité 17

Faire compter de 2 en deux à partir de 0, jusqu’à un nombre fixé.

Reprendre l’activité en faisant compter de 3 en 3, puis de 5 en 5.

Activité 18

Faire calculer des soustractions en enlevant peu (12-1 ; 23-2 ; 18-3 ;…)

Activité 19

Faire calculer l’écart entre deux nombres. Par exemple, combien y a-t-il de 9 à 11 ? de 18 à 21 ? de 17 à 20 ?…

Activité 20

Faire calculer des soustractions en enlevant beaucoup (13-11 ; 23-20 ; …)

Activité 21

Faire calculer les doubles des nombres de 11 à 15 (11+11 ; 12+12 ;…) et des doubles particuliers (25+25; 50+50).

Activité 22

Reprendre l’activité 2, en l’appliquant aux nombres de 0 à 1000. 

Activité 23

Écrire deux nombres (compris entre 0 et 1000) dans un ordre quelconque ; par exemple 257, 527. Demander à chaque élève d’écrire le plus grand de ces nombres.

Activité 24

Reprendre l’activité 23, en l’appliquant à trois ou quatre nombres.

Demander aussi aux élèves d’écrire les nombres dans l’ordre croissant.

 

 Retour en haut de page

RETOUR AU SOMMAIRE DE LA PAGE PRINCIPALE