Alignements, milieu d'un segment

 

            Les compétences

 L’enfant doit être capable :

·        de reproduire et décrire quelques figures simples (carré, rectangle, cercle,…)

·        d’utiliser quelques techniques (calque, pliage, découpage,…) et quelques instruments (règle, équerre, gabarit,…).

  

Séance n°1 : Reconnaître les alignements d’objets et de points.

 Matériel :

Pour le travail à l’extérieur : une corde ou ficelle assez longue, des plots, des cerceaux.

Pour le travail collectif : un quadrillage 10x10, dessiné sur un grand carton, et des pions de diverses couleurs ; une grande règle.

Pour le travail individuel : pour chaque élève, la fiche de travail n°1.

Chaque élève dispose d’une règle, d’un crayon de papier bien taillé et de crayons de couleur.

 

Déroulement.

1ère phase : Dans le méso-espace

Travail collectif dans la salle de jeux, le préau ou la cour.

Des cerceaux sont répartis sur le sol, de telle sorte que plusieurs de ces cerceaux soient alignés (on peut aussi faire cela avec des plots)

Exemple de disposition des cerceaux :

Placer des enfants (trois ou quatre enfants) dans des cerceaux alignés. Faire apparaître la signification de « enfants alignés » : lorsqu’on se place devant le premier enfant de la ligne, les autres sont cachés (ou presque !).

 Tendre une corde ou une ficelle entre les enfants extrêmes afin de visualiser d’une autre manière cette notion d’alignement.

Un enfant est placé dans un cerceau, un autre est le meneur de jeu.

Consigne :  Tu  dois placer d’autres enfants dans les cerceaux, pour qu’ils soient tous alignés. On vérifiera ensuite avec une corde.

 Le même travail peut aussi se faire uniquement avec des plots.

 

2ème phase : Dans le micro-espace.

Travail collectif.

Présenter aux enfants un grand quadrillage 10x10 dessiné sur un carton. Placer 3 pions sur les nœuds de ce quadrillage :

-         en position d’alignement ;

-         en position de non alignement ;

et demander dans chaque cas s’ils sont alignés.

Dans chaque cas, vérifier avec une grande règle ou avec une ficelle.

Dans le second cas (non alignement), faire déplacer un pion pour obtenir l’alignement.

Dans le premier cas (alignement), faire ajouter un pion pour que les points soient encore alignés ou pour qu’ils ne soient plus alignés.

 Remarque. On peut aussi jouer à la marelle, sur le plan de jeu suivant :

Le jeu se joue à deux joueurs. Chaque joueur dispose de 3 pions de couleurs différentes.

Le but du jeu est d’aligner les 3 pions.

3ème phase : Dans le micro-espace de la feuille de papier.

Travail individuel.

Distribuer à chaque élève la fiche de travail n°1 et lui demander de réaliser les exercices proposés.


 Fiche n°1

 

Nom :

 

Prénom :

 1.  La ligne droite passe sur trois points.  Dessine en rouge toutes les lignes droites qui passent sur trois points :

2. Trace les lignes droites qui passent sur 3 ou 4 points :

3. Les points sont-ils alignés ?

oui         non

 

oui         non

4. Continue de placer des points pour qu’ils soient alignés (5 points en tout) :    

5. Sur le quadrillage, marque 4 points alignés :

 

Séance n°2 : Tracés sur quadrillage

 

Matériel :

Les fiches de travail n°2, 3 et 4, pour chaque élève.

Chaque élève dispose d’une règle plate, d’un crayon de papier bien taillé et de crayons de couleur.

 

Déroulement :

 1 ère phase : Tracés à la règle sur du papier pointé

Distribuer à chaque élève la fiche de travail n°2 et lui demander de la compléter.

Il est utile de familiariser les élèves avec le papier pointé. Des dessins divers peuvent être demandés, en traçant à la règle (voir l’annexe 1).

 

2 ème phase : Tracés à la règle sur du papier quadrillé.

Distribuer à chaque élève la fiche de travail n°3 et lui demander de la compléter.

Lors de la correction, on reviendra sur la manière de se repérer sur un quadrillage (par comptage des cases, en partant d’un point puis en repérant le déplacement à faire à partir de ce point,…)

 

3 ème phase : Tracés sur différents supports.

Distribuer à chaque élève la fiche de travail n°4 et lui demander de la compléter.

Deux types de support sont utilisés : la papier pointé et le papier-cahier (seyes).

Des tracés divers sur des feuilles de cahier d’élève (utilisées par les élèves à partir du CP) peuvent être effectués pour permettre une bonne familiarisation.


Fiche n°2

 

Nom :

 

Prénom :

Continue de tracer les carrés, comme ceux qui sont dessinés :

 

Continue de tracer les rectangles, comme ceux qui sont dessinés :

 

Fiche n°3

 

Nom :

 

Prénom :

 Reproduis trois fois ce dessin, avec ta règle :

 

 

Fiche n°4

 

Nom :

 

Prénom :

 1. Dessine cette maison avec ta règle, puis colorie :

 

 

2. Reproduis ce dessin avec ta règle, puis colorie :

 

Annexe 1 : papier pointé.

 

         Séance n°3 :  Repérer des milieux et les marquer

 

 Matériel :

         Une corde ou ficelle assez longue, des plots.

La fiche de travail n°5, pour chaque élève.

Une feuille de papier quadrillé 1 cm x 1 cm, par élève (voir l’annexe 2)

Chaque élève dispose d’une règle plate, d’un crayon de papier bien taillé et de crayons de couleur.

 Déroulement.

1 ère phase : La ligne des élèves.

Faire placer un nombre impair d’élèves en ligne, en leur demandant de se donner la main. Faire repérer les deux élèves qui se trouvent aux deux extrémités de la file.

Poser la question : quel est l’élève qui est au milieu de la file ? Faire percevoir qu’il y a autant d’intervalles entre cet élève et chaque élève qui se trouve aux extrémités.

 

2 ème phase :

Travail collectif dans la salle de jeux, le préau ou la cour.

Trois  plots sont disposés au sol. On demande aux élèves de réaliser deux actions :

-         aligner les trois plots ;

-         faire en sorte que le plot situé entre les deux autres soit aussi proche de l’un ou de l’autre des deux plots extrêmes.

Ce travail peut aussi être réalisé en remplaçant les plots par des élèves. La comparaison des distances entre le milieu est les extrémités pourra se faire selon plusieurs démarches progressives :

-         par estimation visuelle globale

-         par utilisation d’une ficelle

-         par comptage d’unités (par exemple, nombre de pas).

 

Lorsque le plot central a été placé correctement (il pourra être utile de recourir à une corde ou à une ficelle), on dira qu’il est au milieu des deux autres.

  

3 ème phase :

Travail collectif.

Il s’agit ici de faire découvrir la détermination du milieu d’un segment, par comptage des intervalles.

Distribuer à chaque élève la fiche de l’annexe 2 et faire tracer le segment qui relie les deux points marqués.  

Poser la question : comment trouver le milieu de ce segment ?

La stratégie à privilégier est celle qui consiste à compter les intervalles :

-         compter le nombre total d’intervalles ;

-         trouver la moitié de ce nombre.

-         compter le nombre obtenu à partir d’une des extrémités, afin de marquer le milieu

Ce travail sera repris plusieurs fois, avec des points disposés de différentes manières : horizontalement, verticalement et en diagonale.

 

4 ème phase :

 Travail individuel

Réaliser la fiche de travail n°5.

 Annexe 2 :

          Papier quadrillé

 

 

Fiche n°5

 

Nom :

 

Prénom :

  Marque en rouge les milieux des segments:

  Retour en haut de page

  RETOUR A LA PAGE PRINCIPALE