Les comptines numériques 1

On sait leur diversité, leur richesse. Des recueils d'impression récente ou plus ancienne les attestent. Les comptines sont rythmes pour amuser et pour instruire. Elles sont matériaux pour la mémoire par conjonction de poésie et de musique, sur le modèle des œuvres primitives.  Elles sont l'humour au service d'une sagesse ironique qui fait un clin d'œil à l'adulte aussi bien qu'à l'enfant. Elles fournissent des occasions de rondes et de jeux.. Bref, non seulement elles amusent en instruisant, mais elles insèrent dans un univers plus léger la future gravité des vrais décomptes.  Par leur distanciation souriante envers le sérieux de la mathématique, elles pourraient rappeler certaines attitudes de semi-dérision que les primitifs pratiquent envers leur propre sacré. »

L'approche du nombre par le jeune enfant J.RIEUNAUD P.U.F

 

 

Comptines comportant quelques mots-nombres. 

LA LUNE

Je vois la lune dans tes yeux, 

J'en vois une, j'en vois une.

Je vois la lune dans tes yeux,

J'en vois une, j'en vois deux.

                        Albert Flory

 

La tête

 

Un nez,

Une bouche,

Deux yeux,

Deux oreilles,

Plein de cheveux,

Bonjour Mathieu !

 

ARLEQUIN

Une tête,

Un ventre,

Deux jambes,

Deux pieds,

Deux bras,

Deux mains.

Bonjour Arlequin!

 

MAMAN

J'ai cueilli trois fleurs des champs,

Mais la plus jolie que j'aime tant,

Mais la plus jolie, c'est pour maman.

J'ai trouvé trois cailloux blancs,

Mais le plus joli que j'aime tant,

Mais le plus joli c'est pour maman.

J'ai aussi trois beaux rubans

Mais le plus joli c'est pour maman.

 

DEUX DRAGONS

Deux dragons

Debout sur la dune

Dansent en cadence

Une deux ! Une deux !

Dînons donc ! dînons donc !

Disent deux dinosaures

Qui les dévorent

En deux coups de dents !

Marie Tenaille  ABC tout en comptines Fleurus Mame

 

Quatre

 

Quatre pieds

Pour la chaise

Quatre pieds

Pour la table

Quatre pieds

Pour le lit

Deux pieds pour Didier !

 

TROIS PETITS LAPINS

Au clair de la lune, 

trois petits lapins 

qui mangeaient des prunes

comme trois coquins; 

la pipe à la bouche, 

le verre à la main, 

ils disaient:

Mesdames, versez-nous du vin, 

jusqu'à demain matin.

 

POMME , POMME, POMME

 

Pomme, pomme, pomme,

M'en allant au marché

3 pommes j'ai acheté

une pour papa

une pour maman

une pour moi.

 

MERE-MOUTON

Madame mouton tricote 

des manteaux pour ses enfants

six manteaux, six paires de bottes 

pour ses six petits enfants.  

Cette année la laine est chère, 

dit Mère-mouton en bêlant, 

six cache-nez, six pull-overs,

ça coûte beaucoup d'argent 

et s'il fait froid cet hiver 

je tricoterai, mes enfants, 

la laine de votre père 

et celle de l'oncle Fernand.

R. Lichet

 

TROIS CERISES ROUGES

Trois cerises rouges

Tout en haut d'un cerisier 

Se balancent

Se balancent...

Je n’peux pas les attraper...

Trois groseilles rouges

Pendues à leur groseillier

Se balancent

Se balancent...

Le pinson les a gobées...

Trois petites fraises rouges

Bien cachées sous les fraisiers...

Pas de chance

Pas de chance!

L'escargot les a sucées!

Trois framboises rouges

Dressées sur leurs framboisiers

Je m'avance

Je m'élance...

C'est moi qui les ai mangées!

E. Ayanidès

 

LA BAVARDE

Elle gigote

Elle zozote

Babille babillant

Elle a trois ans

Elle papote

Elle parlote

Jacasse jacassant

Elle a treize ans

Elle jabote

Elle marmotte

Bavarde bavardant 

Elle a trente ans

Elle radote

Elle tricote

Bredouille bredouillant

Elle a cent ans.

Anne Froissard

 

UN VIEUX CHAMEAU

Au sabotier,

Un vieux chameau

Demanda huit sabots.

Mais vous n'avez que quatre pieds, 

Lui dit le sabotier.

J'ai tant marché,

Répondit le chameau,

Que deux souliers

A chaque pied,

Ce n'est pas trop.

Au chapelier,

Le vieux chameau

Demanda trois chapeaux.

Un seul museau, 

Un seul chapeau, 

Lui dit le chapelier.  

C'est que j'ai chaud, 

Répondit le chameau, 

et il m'en faut

Deux pour mon dos.

J'en veux, des beaux.

Et le chameau

Partit au petit trot

Avec ses huit sabots,

Ses trois chapeaux.

Mon dieu qu'il était beau,

Ce vieux chameau!

Paul Savatier

 

LA MAIN

Voici ma main

Elle a cinq doigts

En voici deux 

En voici trois

Marionnette, petite tapette

Petit doigt fais attention

Car celui-ci te mangera!

 

UN

Un jour, 1 voulut 

Jouer au cerceau 

Avec le zéro.

Il courut, courut

A en perdre haleine 

Jusqu'à la dizaine.  

Alors, par caprice, 

1 devenu 10

Dribbla la centaine.

Tripla le zéro

Et s'arrêta pile

En plein dans le 1000.

Pierre Coran Jaffabules

 

DANSE DU LOIR

J'ai vu trois loirs

sur le trottoir,

Mademoiselle

tournez-vous voir.

Six muscadins dans mon jardin

Mademoiselle

Quatre lérots

à Livarot

Mademoiselle

allez au trot.

Claude Held  Lune vole

 

UNE FEUILLE D'OR

Une feuille d'or

Une feuille rousse

Un frisson de mousse

Sous le vent du Nord.

Quatre feuilles rousses

Quatre feuilles rousses

Le soleil s'endort

Dans la brume douce.

Mille feuilles rousses

Que le vent retrousse

Mille feuilles d'or

Sous mes arbres morts.

Alain Debroise  Deux sous d'oubliettes

 

HIRONDELLES

Cinq hirondelles,

Dix hirondelles,

Quinze hirondelles...

Qu'attendent-elles?

D'autres hirondelles!

Combien seront-elles?

Des dizaines

Et des dizaines d'hirondelles!

            Marie Tenaille

 

SAC A ROULETTES

Mademoiselle Juliette

S'en va faire ses emplettes 

Dans son sac à roulettes

Mademoiselle Juliette

Que voulez-vous mettre

Dans votre sac à roulettes?

Dans mon sac à roulettes,

Je veux mettre:

Six paires de chaussettes,

Dix-huit chemises fines,

Un sac de naphtaline,

Douze pelotes de laine...

Je vous paierai l'année prochaine!  Mademoiselle Juliette

Rentre chez elle,

Range ses chaussettes,

Plie ses chemises fines

Dans la naphtaline,

Tricote sa laine

Jusqu'à l'année prochaine!

          Marie Tenaille

 

LE CRAPAUD

Assis sur un nénuphar

Un soir à dix heures moins le quart un crapaud joue de la guitare

Il fait de l'arithmétique 

en comptant tous les moustiques.  

Il en mange vingt-trois millions 

et il fait la soustraction.

Raymond Lichet Galipettes

 

PETIT OURS

Petit ours est bien malade 

il est couché dans son lit 

il a mangé dix salades

six bananes et cent radis.

Papa lui fait des tisanes.

Maman lui en fait aussi.

Trois jours à boire des tisanes.

Trois jours sans sortir du lit.

C'est de la faute aux cent radis.

Raymond Lichet  Pirouettes

 

LE MILLE PATTES

Le mille pattes met ses sabots.  

Mille sabots, ça fait du bruit.  

Quand il sort au clair de lune, 

il réveille tous ses amis, 

il fait peur aux escargots, 

le hibou secoue ses plumes, 

la souris part au galop.

Qui veut coudre mille chaussons

pour ce mille pattes sans façon?

                   Raymond Lichet

 

IL ETAIT TROIS PETITS SAPINS

Il était trois petits sapins

Debout au bord d'une clairière.

Il était trois petits lapins

Qui les aimaient comme des frères.

Il était, sous ces sapins-là,

Trois petits champignons des bois

Et, sous ces champignons étroits,

Trois papillons qui couchaient là.

Il était trois petits enfants

Qui habitaient près de ce bois,

Et trois agneaux cabriolants

Qui les suivaient dans leurs ébats.

Et tout le monde sait ici

Qu'ils sont ensemble au paradis, Qu'ils sont au paradis, par trois,

Dans un bois comme celui-là.

Maurice Carême  Ronds de lumière

 

LE DROMADAIRE

Il fait beau voir Jean de Paris

Avec ses douze méharis,

Il fait beau voir Jean de Bordeaux

Avec ses quatorze chameaux,

Mais j'aime mieux Jean de Madère

Avec ses quatre dromadaires.

Bien loin d'ici, Jean de Madère

Voyage avec Robert Macaire

Et leur ami Apollinaire

Qui, de son temps, a su bien faire

Avec les quatre dromadaires.

                 Roberts Desnos   Chantefables

 

LE PETIT ENFANT

Ce petit enfant a

Deux yeux pour regarder,

Deux narines pour tout sentir,

Deux mains pour tout trifouiller,

Et deux jambes pour galoper.

Et ses deux oreilles,

A quoi servent-elles ?

A écouter, mon cher !

Tu ne vas pas me dire 

Que  tu ne t’en es pas aperçu !

            Anne-Marie Chapouton    Comptines à compter

 

LE CROCODILE

Sur un bouleau blanc, 

J’ai vu six œufs gris :

Trois grands, trois petits

Au chaud dans un nid

A la nuit venue, 

De cinq œufs sont sortis

Deux tortues, un canari

Puis, peu après, 

Deux perroquets.

Et du sixième ?

Du sixième est tombé pile

Un crocodile

          Anne-Marie Chapouton  Comptines à compter

 

LA DENT DE LAIT

Une dent de lait

qui veut s'en aller

Bon voyage!

Bon voyage!

A la souris grise 

Je la donnerai,

pour un sou…

pour deux sous…

pour trois sous troués

            Rose  Celli

 

LA FÊTE DES ANIMAUX

J'ai vu un oiseau

Jouant du piano

Sous un sombrero

J'ai vu deux lapins

Se tenant la main

Sous un vert sapin

J'ai vu trois chatons

Produisant des sons

Avec un violon

Et dame souris

Préparant le riz

Pour tous ses amis

            

DEUX LAPINS

 En allant chercher mon pain

Je rencontre deux lapins

Je les mets dans mon panier

Ils se mettent à grignoter

Je les mets dans mon placard

Ils me mangent tout mon lard

Je les mets au coin du feu

Ils s’endorment tous les deux.

                             G. Delaunay   Bonnes nuits Bons jours La santé à l‘école maternelle Guide de l’enseignant 

Variantes à partir de cette comptine:

1. En remplaçant "deux" par "trois", la dernière phrase devient:

Je les mets tout contre moi

Ils s’endorment tous les trois

2. En remplaçant "deux" par "quatre", la dernière phrase devient:

Je les mets tout contre l’âtre

Ils s’endorment tous les quatre

3. En remplaçant "deux" par "cinq", la dernière phrase devient:

Je les mets sur un coussin

Ils s’endorment tous les cinq

4. En remplaçant "deux" par "six", la dernière phrase devient:

Je les mets sous une chemise

Ils s’endorment tous les six

 

MEN AT  WORK

 Vingt messieurs habillés de gris

regardaient réparer l'asphalte

vingt messieurs habillés de gris

badaudaient un jour à Paris

 

Vingt terrassiers leur disent halte

ne troublez pas les cantonniers

vingt terrassiers leur disent halte

laissez‑nous réparer l'asphalte

 

Trente pigeons qui roucoulaient

en gonflant leur gorge de smalt

trente pigeons qui roucoulaient

prennent peur des vingt cantonniers

 

Trente agents au front de basalte

s'écrient : circulez ! circulez !

trente agents au front de basalte

en moins de rien nettoient l’asphalte

 

Vingt messieurs habillés de gris

plus fiers que mille barons baltes

vingt messieurs habillés de gris

vont badauder ailleurs qu’ici

 

Vingt terrassiers alors font halte

car il est temps de déjeuner

vingt terrassiers alors font halte

cassant la croûte sur l’asphalte

 

Vingt autres messieurs très bien mis

dans des vestons couleur cobalt

vingt autres messieurs très bien mis

attendent que ce soit fini

 

Vingt terrassiers alors s’exaltent

car il est temps de travailler

vingt terrassiers alors s’exaltent

en cassant la croûte d’asphalte

 

Quatre cents messieurs très bien mis

regardaient réparer l’asphalte

quatre cents messieurs très bien mis

badaudaient un jour à Paris

Raymond QUENEAU  Courir les rues

 

MON AUTO A DIX CHEVAUX

 

Mon auto a dix chevaux

Un volant et un capot

Elle va à deux cents à l'heure

Car elle a un gros moteur

           

Ma loco c'est rigolo

Crache de l'eau par ses tuyaux

Sur les passages à niveau

Elle salue tous les badauds

           

Mon bateau ne prend pas l'eau

Il navigue sur les flots

Il a quatre matelots

Une voile et un drapeau

           

Mon avion va tout là-haut

Il s'envole comme un oiseau

Il traverse les nuages

Et fait de très beaux voyages

           

Mon vaisseau a des turbos

Pilotés par des robots

Il m'emmène dans l'espace

Pour aller visiter Mars

           

Mon vélo a un bobo

Ses roues sont en mille morceaux

Je m’suis payé un pilier

Maintenant je vais à pied

 Anny et J.M. Versini

 

 

Sept jours sur sept.

 

Sept jours dans la semaine,

Pour porter tout ce que j'aime.

Lundi, mon tee‑shirt canari,

Mardi, mon pull gris souris,

Mercredi, mon short kaki ,

Jeudi, mon bermuda fleuri ,

Vendredi, ma chemise bleu nuit,

Samedi, mon polo cramoisi,

Dimanche, ma casquette blanche

Chic, des pieds à la tête,

Sept jours sur sept.

Corinne Albaut.

 

Trois petits pantins

Dans le clair matin,

Quand le lac est lisse,

Pétris de malice,

Trois petits pantins,

Trois gentils lutins

Quittent leur pelisse,

Trois lutins mutins

Mettent leurs patins.

Alors - ô délice,

O rire argentin !

Charmant tableautin,

Sur la glace glissent

Trois petits lutins

Malins comme Ulysse,

Trois beaux diablotins

Au rire enfantin

Dans le clair matin.

Jean-Luc Moreau

 

Trois escargots

J'ai rencontré trois escargots

Qui s'en allaient cartable au dos

Et dans le pré trois limaçons

Qui disaient par cœur leur leçon.

Puis dans un champ, quatre lézards

Qui écrivaient un long devoir.

Où peut se trouver leur école ?

Au milieu des avoines folles ?

Et leur maître est-il ce corbeau

Que je vois dessiner là-haut

De belles lettres au tableau ?

Maurice Carême

 

Les mois de l’année

Janvier pour dire à l’année « bonjour »

Février pour dire à la neige « il faut fondre »

Mars pour dire à l’oiseau migrateur « reviens »

Avril pour dire à la fleur « ouvre - toi »

Mai pour dire « ouvriers, nos amis »

Juin pour dire à la mer « emporte - nous très loin »

Juillet pour dire au soleil « c’est ta saison »

Août pour dire : « l’homme est heureux d’être l’homme »

Septembre pour dire au blé « change - toi en or »

Octobre pour dire « camarades, la liberté »

Novembre pour dire aux arbres « déshabillez - vous »

Décembre pour dire à l’année « adieu, bonne chance »

Et douze mois de plus par an

Mon fils

Pour te dire que je t’aime.

Alain Bosquet

 

LES PIEDS

Deux pieds,

Dans deux chaussettes,

Deux lacets,

Sur deux baskets,

Deux pieds

Pour marcher, pour danser

Et faire la fête.

Deux pieds fatigués

Vont se cacher

Sous la couette.

 

A MIDI

A midi ,

12 coups de cloche.

A minuit,

12 coups de cloche.

12 et 12 coups,

12 et 12 chants

qui s’envolent au vent,

des chants qui m’éveillent,

me cassent les oreilles

beaucoup trop souvent.

C’est pourquoi je file en douce,

Droit vers une autre planète

Sur mes patins à roulettes.

 

DIX PETITS ENFANTS

Dix petits enfants

dansent dans le champ,

font la révérence,

reprennent la danse.

Dix petits enfants

dansent dans le champ,

se tiennent par la main

et s’en vont sur le chemin.

Au revoir et à demain !

 

TROIS PETITS BONHOMMES

Trois petits bonhommes

s’en allaient au bois.

En revenant

ils faisaient trois fois :

“ Atchoum, atchoum, atchoum ! 

 

LES GRANDS NOMBRES

Le petit Benoît compte jusqu’à trois

La petite Alice compte jusqu’à six

Mon frère Vincent compte jusqu’à cent

Mon cousin Emile compte jusqu’à mille

Pour compter jusqu’au million

Il faut s’appeler Marion.

 

Une puce, un pou

Une puce, un pou

Assis sur un tabouret

Jouaient aux cartes

Mais la puce perdait.

La puce en colère

Attrapa le pou, pou, pou

Le jeta par terre

Lui tordit le cou, cou, cou

Madame la puce

Qu'avez-vous fait, là, là, là

J'ai commis un crime

Un assassinat, na, na.

Pour votre punition

Vous aurez cent ans de prison.

Dix, vingt, trente, quarante, cinquante, soixante, soixante-dix, quatre-vingts, quatre-vingt-dix, cent!

Vous serez jugée

Par une araignée, gné, gné

Et mise en prison

Par un hérisson, son, son.

 

Une poule couve

Une poule couve, des oeufs.

Onze ou douze ?

Treize poussins sont nés !

La poule ne sait pas compter !

Zéro elle aura,

En calcul la la !

 

Trois dames

Trois dames autour d'une table,

Trois dames pas très aimables
Dans un grand restaurant,
Tout plein de gens
La dame en sombre
N'aime pas les concombres
La dame en chamarré
N'aime pas le pâté
La dame en gris
N'aime pas les radis
Garçon, donnez nous du saucisson
Du saucisson ?
Mesdames attention !
C'est du saucisson d'ânon.
Trois dames sur le trottoir,
Trois dames pas belles à voir
Trois dames fâchées,
Courroucées, révoltées
Et qui ont faim,
Et qui ne mangeront que demain.

 

Le festin de Gargantua

As-tu déjeuné ?
Oui j'ai déjeuné
Qu'as-tu donc mangé ?
J'ai mangé un oeuf,
La moitié d'un boeuf
Quatre vingt moutons,
Autant de chapons
Un tonneau de bière
J'ai mangé vingt pains
Et j'ai encore faim.

 

Trois pinsons

J'ai vu trois pinsons,
Gazouiller sur une branche,
Ils apprennent des chansons,
Pour nous les chanter dimanche.

Deux escargots

Deux petites cornes d'escargot
Et deux petites cornes d'escargot
Se rencontrent
Bonjour l'ami !
Bonjour l'ami !

Dans ma boutique

Dans ma boutique,
Un serpent à sonnettes,
Six cent sabots,
Cinq savonnettes,
Vingt-six robots,
Dix disques,
Et soixante six moustiques,
De Bornéo.

Les petits minous

Trois petits minous qui avaient perdu leurs mitaines

S’en vont trouver leur mère

Maman nous avons perdu nos mitaines

Perdu vos mitaines ! vilains petits minous

Vous n’aurez pas de crème au chocolat ...

Trois petits minous qui avaient retrouvé leurs mitaines

S’en vont trouver leur mère

Maman nous avons retrouvé nos mitaines

Retrouvé vos mitaines ? Gentils petits minous

Vous aurez plein de crème au chocolat !

 

Deux papillons

Deux petits papillons roux

tourbillonnent, tourbillonnent

Deux petits papillons roux

tourbillonnent dans l'air doux

et tombe la feuille d'automne.

 

Douze cochons

Douze jolis petits cochons,
Douze cochons qui tournent en rond
Tu en prends un et puis tu danses
Il te fera la révérence
Si tu le montres à ta maman
Il lui dira "bonjour madame"
Voulez-vous admirer comment
Comment je danse la pavane?
Voyez mes pieds,
je suis rose et je sais danser.
 
Douze jolis petits cochons
Trois petits tours ils grandiront
Si tu viens dans quelques semaines
Ton cavalier ne sera plus le même
Si tu le montres à ta maman
Il grognera " bonsoir madame"
J'ai faim, j'ai soif, j'ai pas le temps
Le temps de danser la pavane
Voyez mes pieds,
ils sont sales et je vais manger.

 

Le clown

J'ai un gros nez rouge.
Deux traits sur les yeux
Un chapeau qui bouge
Un air malicieux
Deux grandes savates
Un grand pantalon
Et quand ça me gratte
Je saute au plafond.

 

L'oeuf bleu

Mimi a trouvé un bel neuf bleu

Bleu comme la rivière, bleu comme le ciel

Le lapin l'avait caché dans l'herbe du pré.

Mimi a trouvé deux beaux oeufs jaunes

Jaunes comme l'or, jaunes comme le soleil

    Le lapin les avait cachés derrière un pommier

    Mimi a trouvé trois beaux oeufs blancs

Blancs comme la neige, blancs comme le muguet

    Ses amis sont arrivés, elle les a partagés.

 

LA RONDE

Quatre poissons
Qui dansent
Qui dansent
Chacun, chacun
De son côté
En haut! En bas!
A gauche! A droite!
Et tout à l'heure...
Quatre poissons
Feront la ronde
On dit aussi
Qu'ils chanteront
Demande au chat
Il doit savoir!

 

J'AI DEUX MAINS

J'ai deux mains
Elles sont propres
Elles se regardent
Elles se tournent le dos
Elles se croisent
Elles se tapent
Elles nagent
Elles s'envolent
Et puis elles s'en vont
Derrière mon dos.

 

La giroflée

Clous de girofle et giroflée,

Giroflée à cinq feuilles,

Sire Nicolas nous accueille,

Coiffé d'un chapeau huit reflets,

 Dans son jardin de Viroflay,

Clous de girofle et giroflée.

Robert Desnos  Chantefleurs

 

La grenouille aux souliers percés

La grenouille aux souliers percés

A demandé la charité.

Les arbres lui ont donné

Des feuilles mortes et tombées.

Les champignons lui ont donné

Le duvet de leur grand chapeau.

L’écureuil lui a donné

Quatre poils de son manteau.

L’herbe lui a donné

Trois petites graines.

Le ciel lui a donné

Sa plus douce haleine.

Mais la grenouille demande toujours, demande encore la charité

Car ses souliers sont toujours, sont encore percés.

Robert Desnos  La ménagerie de Tristan

 

Les menteurS

J'ai vu dans le soleil

Trois petits escargots

Qui suçaient des groseilles,

Assis sur un fagot.

Moi, j'ai vu dans la lune

Six petites fourmis

Se rouler dans les dunes

Avec un masque gris.

Moi, j'ai vu dans le ciel

Neuf petites saucisses

Qui cuisaient dans du miel

Un paquet d'écrevisses.

Et moi, dans les étoiles,

J'ai vu un rat moqueur

Qui mettait à la voile

Pour vous crier : Menteurs!

Maurice Carême, extrait de La cage aux grillons,

Fondation Maurice Carême.

 

Naufrage

Depuis douze jours déjà

j'ai hissé mon dernier drap

tout au sommet du grand mât.

Je n'ai plus qu'un almanach,

un coutelas de rajah,

quelques grains de tapioca

qui ont échappé aux rats,

trois carrés de chocolat

et deux paquets de tabac.

Ah ! qui donc me sauvera ?

Michel Beau, Jonglerimes.

 

Mon filet à papillons

Dans mon filet à papillons,
J'ai un criquet, dix pucerons,

Un limaçon
Qui fait des bulles,
Des libellules
Qui font des bonds,

Trois sauterelles
Et leur échelle,
Trois faux bourdons
Et leur bedon...

Quand verra-t-on dans les parages
Un papillon qui déménage ?

Pierre Coran,
Comptines pour jongler avec les rimes

 

Six escargots gris

Couci

Couça

Couci

Six gros escargots gris

Ho hisse

Et hisse

et hue

Grimpaient sur une grue

Arrivés tout en haut,

Ho hisse

Et hisse

Et ho

Les gros escargots las

Cahin

Cahin

Caha

Revinrent tout en bas

Couci

Couci

Couça.

Pierre Coran et Gabriel Lefebvre Comptines pour ne pas zozoter

 

Deux pigeons

Deux pigeons s’aimaient d’amour tendre,
Deux corbeaux s’aimaient d’amour noir,
Deux mésanges s’aimaient d’amour bleu,
Deux pies s’aimaient d’amour bavard,
Deux autruches s’aimaient d’amour lourd,
Deux pinsons s’aimaient d’amour gai,
Deux vautours s’aimaient eux aussi.

Michel Besnier ("Le verlan des oiseaux et autres jeux de plumes")

 

Chevaux : trois ; oiseau : un

J'ai trois grands chevaux courant dans mon ciel.
J'ai un seul petit oiseau, petit, dans mon champ.
Trois chevaux de feu broutant les étoiles.
Un oiseau petit qui vit d'air du temps.
Trois chevaux perdus dans la galaxie.
Un petit oiseau qui habite ici.
Les chevaux du ciel, c'est un phénomène.
Mais l'oiseau d'ici, c'est celui que j'aime.
Les chevaux du ciel sont de vrais génies.
L'oiseau dans mon champ, c'est lui mon ami.
Mais l'oiseau du champ s'envole en plein ciel,
rejoint mes chevaux, et je reste seul.
J'aimerais bien avoir des ailes.
Ça passerait le temps.
Ça passerait le ciel.

Claude Roy

 

Les noisettes

Trois noisettes dans le bois
Tout au bout d'une brindille
Dansaient la capucine vivement au vent
En virant ainsi que filles De roi.
Un escargot vint à passer :
"Mon beau monsieur, emmenez-moi
Dans votre carrosse,
Je serai votre fiancée"
Disaient-elles toutes trois.

Mais le vieux sire sourd et fatigué,
Le sire aux quatre cornes sous les feuilles
Ne s'est point arrêté,
Et, c'est l'ogre de la forêt, je crois,
C'est le jeune ogre rouge, gourmand et fûté,
Monseigneur l'écureuil,
Qui les a croquées

Tristan Klingsor

La lessive

Chaque semaine, mes parents,
Cinq tantes, dix oncles, vingt nièces,
Cent cousins, des petits, des grands,
Se pressent dans la même pièce.

Dans la machine, ils introduisent
Mille corsages et chemises,
Cent mille slips et pyjamas,
Un million de paires de draps.

Nylon, dentelles ou guenilles,
Chaque semaine nous avons
Cette habitude : nous lavons
Notre linge sale en famille.

Jacques Charpentreau

 

DEUX PETITS ELEPHANTS

 

C'était deux petits éléphants,

Deux petits éléphants tout blancs.

Lorsqu'ils mangeaient de la tomate,

Ils devenaient tout écarlates.

Dégustaient-ils un peu d'oseille,

On les retrouvait vert bouteille.

Suçaient-ils une mirabelle,

Ils passaient au jaune de miel.

On leur donnait alors du lait :

Ils redevenaient d'un blanc frais.

Mais on les gava, près d'Angkor,

Pour le mariage d'un raja,

D'un grand sachet de poudre d'or.

Et ils brillèrent, ce jour-là,

D'un tel éclat que plus jamais,

Même en buvant des seaux de lait,

Ils ne redevinrent tout blancs,

Ces jolis petits éléphants.

Maurice CARÊME
Poèmes pour petits enfants, Éd. Hachette.

 

  

Savane

 

Deux oiseaux bleus comme l’azur

Me l’ont dit dans un murmure.

Il y avait aussi

La sauterelle, petite maligne,

Qui se cachait dans les herbes.

Et le chevalier au long bec

Timide et fragile.

Ils avançaient tous les deux

Fiers et majestueux

Au milieu des fleurs

Bleues, jaunes, rouges.

Deux immenses taches éclatantes

Tels deux soleils posés dans la prairie

Je les ai bien vus cet après-midi,

Les deux éléphants jaunes.

Marie-Hélène Lafond

http://latetedanslesmots.free.fr

 

 

       Retour en haut de page

       PAGE SUIVANTE

    RETOUR A LA PAGE PRINCIPALE